top of page

La réécriture du réel avec l'intelligence artificielle

20/04/2023

|

Jean-Gabriel Ganascia

Avec le numérique les notions qui font la trame du tissu social, comme l’amitié, la réputation, la recommandation, la confiance ou la responsabilité, se réécrivent, ce qui conduit à une « ré-ontologisation » de la société, à savoir à sa redéfinition. Ainsi l’amitié sur les réseaux sociaux n’est-elle pas tout à fait la même que l’amitié dans l’antiquité ; dans un ordre d’idées analogues, la recommandation algorithmique n’est pas identique à la recommandation des prescripteurs traditionnels, par exemple des critiques littéraires ; le crédit social tel qu’il est calculé en Chine n’a rien à voir avec la bonne ou la mauvaise réputation au village d’antan, etc. Or, l’intelligence artificielle joue un rôle central dans ces réécritures ; elle seule les rend possibles. Les systèmes de recommandation, la reconnaissance faciale et posturale, les systèmes d’aide à la décision et bien d’autres technologies issues de l’intelligence artificielle contribuent à cette « ré-ontologisation » qui caractérise la transition numérique et transforme le réel.

Jean-Gabriel Ganascia est professeur à Sorbonne Université, où il mène des recherches sur l’intelligence artificielle au LIP6. Il a présidé le Comité d’éthique du CNRS et a déjà publié divers ouvrages au Seuil, dont le précurseur L’Âme machine (1990) et Le Mythe de la Singularité (2017), qui a connu un réel succès et reçu le prix Roberval.

bottom of page