Loi du 9 décembre 1905
dite de Séparation des Églises et de l'État

La loi du 9 décembre 1905 marque une rupture dans les relations entre les Églises et l’État et s’inscrit dans un contexte général d’affrontement entre cléricalisme et anticléricalisme, mais aussi dans le processus séculaire de laïcisation de l’État et de la société. Même si des séparations entre les Églises et l’État avaient déjà été amorcées, la loi de 1905 constitue un véritable tournant pour la laïcisation de l’État depuis les Lumières et la Révolution, et marque la fin des rapports d’Ancien Régime entre la religion et la politique.

Loi  du 9 décembre 1905
dite de Séparation des Églises et de l'État