top of page
Les robots émotionnels
Les robots émotionnels

mar. 07 févr.

|

Entrée libre sur réservation

Les robots émotionnels

Laurence Devillers | Professeur en Informatique appliquée aux sciences sociales

Les inscriptions sont closes
Voir autres événements

Heure et lieu

07 févr., 19:00 – 21:00

Entrée libre sur réservation, 72 Av. Félix Faure, 75015 Paris, France

À propos de l'événement

Il faut nous y préparer : demain, robots, agents conversationnels (chatbots) et autres poupées humanoïdes vont détecter nos émotions avec de plus en plus d’acuité. Si nous sommes malheureux, ils nous remonteront le moral ; si nous   sommes seuls, en difficulté, ils se feront aidants. Ces « amis artificiels » vont prendre une place grandissante dans la société. Or ils n’ont ni émotions ni sentiments, ni hormones de désir et de plaisir, ni intentions propres. À l’instar de l’avion qui ne bat pas des ailes comme un oiseau pour voler, nous construisons des machines capables d’imiter sans ressentir, de parler sans comprendre et de raisonner sans conscience. Si leur rôle peut être extrêmement positif, notamment dans le domaine de la santé, les risques de manipulation sont par ailleurs réels : dépendance affective, isolement, perte de liberté, amplification des stéréotypes (80 % de ces artefacts ont des voix, des noms – Alexa, Sofia – et des corps de femmes, qui en font des assistantes serviles ou des robots sexuels) … Seront-ils un prolongement de   nous-mêmes ? Jusqu’où irons-nous pour programmer une émergence de conscience artificielle ? Et l’éthique dans tout ça ? Mêlant technologie, philosophie et neurosciences, Laurence Devillers pose les questions centrales de   responsabilité sur l’application de ces robots « émotionnels » au sein de la  société et les enjeux qu’ils représentent pour notre dignité humaine.

Laurence Devillers est professeure d’informatique appliquée aux sciences humaines et sociales à Sorbonne -Université, directrice de l'équipe de recherche "Dimensions affectives et sociales des interactions parlées avec des (ro)bots et enjeux éthiques" du LISN-CNRS (Paris-Saclay). Responsable de la chaire en IA : « HUman-MAchine Affective Interaction & Ethics » de l’Institut DATAIA Saclay. Membre du CNPEN (Comité National Pilote d’Ethique du Numérique), membre du Global Partnership on AI (GPAI) sur le futur du travail et du Comité d‘Éthique de la Publicité (CEP). Elle est membre fondateur du HUB France IA et depuis 2021 membre de l'AFNOR, ainsi que convenor de l'AHG6 sur AI-Enhanced Nudge au CEN-CENELEC JTC21. Autrice de 2 essais : Des robots et des hommes (2017) et Les robots émotionnels (2020), elle est aussi contributrice éditoriale scientifique notamment pour La Croix, La Recherche. Elle est présidente de la Fondation Blaise Pascal de médiation en mathématiques et informatique qui œuvre notamment pour plus de filles en sciences et en numérique.

Crédits: Olivier Ezratty.

Partager cet événement

bottom of page