Le securalism ou la laïcité à l'indienne

27/01/2016

|

Olivier Herrenschmidt

Conférence en Audio

Le securalism ou la laïcité à l'indienneOlivier Herrenschmidt
00:00 / 01:04

Téléchargez

«Secularism», bien que le terme ne fasse son apparition dans le texte constitutionnel qu’en 1976, l’Union indienne se définit dès l’origine comme une secular Republic : «Respect égal de toutes les religions ». Les députés ont alors à l’esprit la construction d’une nation unifiée, où la loyauté des citoyens envers l’État supplanterait l’allégeance traditionnelle à leur communauté. Les minorités religieuses ne s’en trouvent pas moins protégées. Musulmans, chrétiens, sikhs, bouddhistes, jains se voient notamment accorder le droit de maintenir des écoles confessionnelles subventionnées ou de faire du prosélytisme.