Musique arménienne | Anouch Donabédian  (kamantcha)
ven. 15 avr. | Paris

Musique arménienne | Anouch Donabédian (kamantcha)

Réservation obligatoire - Paiement sur place 16€ / 14€ (Tarifs Ville de Paris)

Heure et lieu

15 avr., 20:00
Paris, 72 Avenue Félix Faure, 75015 Paris, France

À propos de l'événement

Le répertoire est celui de la musique arménienne: les chants populaires et la musique de troubadour. Il est interprété au kamantcha, dans le style de la musique traditionnelle: monodique et non harmonisé, la mélodie s'appuyant sur la tonique appelée bourdon.

Le kamantcha est une vièle à archet jouée en Arménie et en Iran, et plus généralement dans tout le Proche et Moyen Orient. C'est un ancêtre du violon, et l'instrument de prédilection des troubadours du Caucase.​ Sayat Nova, le célèbre troubadour arménien du XVIIIème siècle en a décrit la beauté dans un de ses poèmes où il fait l'éloge des vertus curatives de l'instrument. Il possède, aujourd'hui, quatre cordes, est taillé dans du bois d'abricotier ou de murier et sa caisse de résonance est recouverte d'une peau de poisson.

Anouch Donabédian a un goût prononcé pour les intervalles anciens, la musique modale et monodique, qui s'épanouit dans l'intimité de l'instant. Elle a partagé la scène avec de grands représentants de musique traditionnelle :​ Marc Loopuyt dans la tradition ara​bo-andalouse,​ puis Aram et Virginia Kerovpyan dans le groupe de chant liturgique​ arménien Akn, Rouben Haroutunian, Madjid Khaladj et l'ensemble arménien Kotchnak, et​ enfin Dariush Talaï avec qui elle a découvert la musique persane lors d'un masterclass à Royaumont. Une collaboration dans les créations électro-acoustiques du compositeur ​Gilles Mardirossian (Après le silence) lui a, par la suite, donné envie d’élargir sa palette de timbres sonores. Elle a récemment été invitée par Clotilde Prévost, plasticienne, pour réaliser un travail en résidence à Mortagne sur Gironde sur les sons de mouches et d'abeilles. Elle recherche par ailleurs, une forme d'expression traditionnelle en accompagnant la conteuse Christine Kiffer, ainsi que la comédienne Corinne Mighirditchian dans un spectacle intitulé Du ciel d'Arménie, trois abricots sont tombés.

Partager cet événement